« Ce partage transparent d’information est appréciable et intéressant »

« Ce partage transparent d’information est appréciable et intéressant » 514 493 Lab RH

« Ce partage transparent d’information est appréciable et intéressant »

La participation de Jean Pralong, psychologue, professeur et chercheur français en gestion des ressources humaines, a permis de mettre en perspective les prototypes réalisés par les organismes accompagnés par le Lab’RH, appelés à être testés par d’autres organismes de Sécurité sociale.

La Carsat Rhône-Alpes, la Cpam du Doubs, la Caf de Hautes-Pyrénées et l’Urssaf d’Alsace ont été retenus début 2019 pour prototyper une solution d’innovation managériale. Face à leurs problématiques de recrutement et d’intégration de nouveaux salariés, ils pensent des solutions créatives maisadaptées à la réalité du terrain. Pendant 9 mois, le projet se déploie dans l’organisme. Fin septembre dernier, c’est l’heure du bilan de la phase d’expérimentations. La présence de Jean Pralong, psychologue, professeur et chercheur français en gestion des ressources humaines, a permis de mettre en perspective les prototypes réalisés, appelés à être testés par d’autres organismes de Sécurité sociale.

Quel regard portez-vous sur le Lab’RH de la Sécurité sociale ?

Je m’occupe de Lab’RH d’autres entreprise et je me rends compte qu’on ne sait pas faire de partage et de retour d’expérience. Evidemment on n’imagine pas des institutions bancaires débriefer sur des projets devant des enseignes concurrentes, mais ce partage transparent d’information entre organismes et en interbranche tel que vous le faites est appréciable et intéressant.

Qu’est-ce qui vous a interpellé dans les projets de nos 4 organismes ?

Ce qui est frappant c’est le discours sur la pénurie de candidats. C’est un discours très présent dans les entreprises et on ramène souvent cette problématique à un phénomène de marché. A la Sécurité sociale en revanche, vous évoquez tout de suite la marque employeur, l’attractivité des postes. C’est assez paradoxal car votre univers de travail est très porteur de sens. Les véritables questions sont celles du niveau réel que nous recherchons et la compréhension des cibles, du point de vue de leur intérêt, de leur compétences… Il y a forcément des candidats qui apprécient les univers porteurs de sens mais quelles garanties leur proposent les organismes de Sécurité sociale ?

Quelle est leur voie d’évolution justement ?

Dès l’instant où l’effort est porté sur l’onboarding, on se soucie de ce qu’il se passe après le recrutement. Tout n‘est pas prévisible avant. Dans le cadre de cet appel à idée, les organismes ont sélectionné des candidats mais pas uniquement, ils les intègrent en en prenant soin. Ils ne s’arrêtent pas à l’hypothèse d’une sélection mais ils font l’effort de tisser une relation qui les oblige d’une certaine manière à maintenir l’attention auprès des futurs collègues.

Panneau de gestion des cookies

En autorisant ces services tiers, vous acceptez le dépôt et la lecture de cookies et l'utilisation de technologies de suivi nécessaires à leur bon fonctionnement.

Cliquer pour autoriser/refuser l'activation des Google Analytics.
Cliquer pour autoriser/refuser l'affichage des vidéos.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies pour réaliser des statistiques de visites. Pour en savoir plus, visitez nos Mentions légales.